-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Military Police Group

Military Police Group

Le Military Police Group compte 188 agents de la police militaire. L'état-major est établi à Evere, mais l'unité a également des détachements à Nivelles, Marche-en-Famenne, Bourg-Léopold et Lombardsijde.

Les trois tâches principales de la police militaire sont :

  • veiller à l'ordre militaire et agir éventuellement pour le maintenir ou le rétablir
  • le contrôle du trafic routier militaire
  • les missions de sécurité et les escortes

Articles recents

Accostage du premier navire d’un exercice américain à Anvers

Le lundi 3 février dernier vers 4h30 du matin, un premier navire anglais de la 104th Logistic Support Brigade accostait dans le port d’Anvers dans le cadre de l’exercice américain DEFENDER 2020. À son bord, de nombreux véhicules logistiques et du matériel.

Maintien de l’ordre en Afghanistan

Ensemble avec nos collègues des Pays-Bas, de la Croatie et de la Lettonie, notre police militaire belge (MP) veille à l’ordre au sein du camp Marmal situé à Mazar-e-Sharif, une ville au nord de l'Afghanistan. Les mêmes règles s'appliquent en effet à tous. Mark et son collègue letton Uldis patrouillent régulièrement dans la base.

Implication multinationale en Estonie

À quelques semaines d’un redéploiement en Belgique, les militaires du détachement enhanced Forward Presence (eFP) 19-01 restent hautement impliqués dans les manœuvres en cours. En ce début mai, ils participent à l’exercice de l’OTAN Spring Storm au sein duquel la dimension multinationale n’est pas un vain mot.

La Défense recrute de nouveaux quadrupèdes

Depuis peu, la police militaire compte dans ses rangs une première amie à quatre pattes : Layka. Cette dernière a suivi une formation intensive avec son maître. Véritable signe avant-coureur puisque le Military Police Group accueillera huit chiens de plus dans les deux prochaines années.

La Police Militaire reçoit de nouvelles motos

Après 15 années de loyaux services, les motos actuelles doivent être remplacées. L’achat de ces nouvelles motos devra permettre à la Police Militaire d’exécuter ses missions d’escortes.