-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Camp Elsenborn

Camp Elsenborn

Le camp d’Elsenborn compte 150 militaires qui se chargent de la gestion de ce domaine de 28 km².

Presque tous les militaires belges connaissent ce camp situé à la frontière germanophone. Son climat est celui des Hautes Fagnes : chaud en été et très froid en hiver.

Il est le seul camp en Belgique où les soldats peuvent utiliser toutes les armes lourdes, individuelles ou collectives de la Composante Terre. Régulièrement, des unités étrangères viennent s’y entraîner.

Le Camp d’Elsenborn possède plusieurs stands de tir, une plaine d’exercices et une zone de vie offrant toutes les facilités pour les troupes en manœuvre. Il compte 1.200 lits ainsi que plusieurs zones de bivouac.

Sécurité

Afin d’assurer la sécurité durant les exercices de tir, le camp d’Elsenborn collabore avec les autorités civiles locales et le Département Nature et Forêt.

Accès

Accéder au domaine militaire, au terrain d'exercice et au champ de tir est interdit. Tous les accès au domaine militaire situés sur son périmètre sont dotés de barrières et d'un panneau d'interdiction.

Zone de sécurité

Le camp d'Elsenborn dispose d'une grande zone extérieure de sécurité, comprenant trois sous-zones rouge, bleue et verte. Indépendamment  des armes et munitions utilisées, ces zones peuvent être fermées partiellement ou totalement.

De Rocherath (B) vers Wahlerscheid (A)

La route de Rocherath (Belgique) vers Wahlerscheid (Allemagne) traverse la zone de sécurité. Les heures de fermeture sont affichées sur des panneaux en bordure de zone. Ces renseignements sont également communiqués sur le site web de la commune de Bullange, ainsi qu’à la maison communale.

Le fait de ne pas respecter un panneau d’interdiction et/ou de rentrer dans une zone interdite, vous expose à des poursuites judiciaires.

Articles recents

L'externalisation se poursuit dans le camp d'Elsenborn

Depuis août 2019, une entreprise privée exécute un grand nombre de tâches au camp militaire d'Elsenborn. Celles-ci comprennent de la restauration, de l'entretien d’espaces verts mais aussi des réparations sanitaires et de la menuiserie.

Camp d’Elsenborn : la sécurité prime pendant le bivouac !

Après la reprise des activités sur le campus de Saffraanberg, les élèves du Département Formation Militaire (DFM) déménageaient à Elsenborn pour une période de camp de deux semaines. Leur vie a quelque peu changé et ce, tant à l'école des sous-officiers que sur le terrain. Nous avons pris le pouls de la situation avec le chef de la Défense, le général Marc Compernol.

Sodexo reprend une partie des activités du camp d'Elsenborn

En période transitoire depuis plusieurs mois, l'externalisation d'une grande partie des activités du camp d'Elsenborn (catering, entretien des terrains et des stands de tir, logements) est pleinement opérationnelle depuis mi-aout.

Le regard tourné vers les étoiles

La finale du projet spatial scientifique CanSat Belgium se déroulait le 3 mai dernier dans le domaine militaire d'Elsenborn. Les élèves des cinquièmes et sixièmes années de l’enseignement secondaire avaient conçu un satellite (Sat) de la taille d’une canette (Can). Ils pouvaient ensuite le lancer depuis le terrain d’aviation d'Elsenborn.

Du « golf » pour les hommes

Une compétition inédite impliquant militaires belges et étrangers, policiers et civils se déroulait dans le camp d’Elsenborn les 25, 26 et 27 septembre derniers. La Defence Veterans Shooting Association Famenne (DVSAF) organisait sa première compétition de tirs sur longues distances. Comme le golf, ces rencontres allient technicité et concentration.