-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Opérations maritimes

Les opérations maritimes

Les quatorze navires de la Marine accomplissent leurs missions devant la côte belge mais également à l'étranger.

Dans les eaux territoriales belges, il est question de :

  • Sauver ou aider les personnes ou navires en détresse
  • Détecter la pollution
  • Contrôler la pêche
  • Fournir un appui à la police et aux douanes
  • Détruire les explosifs en mer
  • Contribuer à la formation des officiers de la Marine marchande
  • Contrôler les eaux territoriales belges.

Nos navires participent régulièrement à des opérations ou exercices de l'OTAN, des Nations Unies ou de l'UE. Pensez à la lutte contre les mines en mer Baltique ou à la chasse aux pirates dans la Corne de l'Afrique.

En 2020, les opérations maritimes majeures se déclineront via les déploiements suivants :

  • Un navire chasseur de mines affecté au SNMCMG1 pendant six mois et demi comprenant quelque 45 personnes embarquées et la participation à la structure d'état-major concernée avec un officier pendant cinq mois. Cela, dans le cadre de la détection et de la destruction d'engins explosifs en mer Baltique et en mer du Nord, héritage des conflits européens du passé.
  • Une frégate affectée au SNMG1 pendant deux mois avec environ 175 membres d'équipage dans le cadre de la présence dissuasive de l'OTAN et pendant quatre mois pour l'accompagnement du porte-avions français Charles de Gaulle en appui bilatéral à un partenaire européen (France). Pendant ces deux engagements, l'accent sera mis sur l'entraînement aux high-end warfare skills.

Standing NATO Mine Counter-Measures Group 1 - SNMCMG1

Chaque année, un navire belge de la Marine prend part à des opérations du Standing NATO Mine Counter-Measures Group 1 (SNMCMG1). La flotte d'intervention des dragueurs et chasseurs de mines a pour tâche prioritaire de les déceler et de les rendre inoffensives. Jusqu'à mi-avril 2020, le chef d'état-major du SNMCMG1 est un officier belge.

Le SNMCMG1 a été fondé en 1973 afin de libérer les voies d'accès des ports de commerce les plus importants en cas d'éventuels conflits. Au fil du temps, ses missions se sont axées davantage sur la chasse aux mines mais le SNMCMG1 peut fournir une aide dans la lutte contre la piraterie, les opérations de sauvetage ou encore l'évacuation des équipages.

Les navires du SNMCMG1 exécutent surtout leurs missions dans les mers de l'Europe du Nord mais peuvent, en principe, œuvrer dans le monde entier.

Standing NATO Maritime Group 1 - SNMG1

Le Standing NATO Maritime Group 1 (SNMG1) est une escadre maritime qui se compose de quatre à six frégates et chasseurs torpilleurs ainsi que d'un navire de commandement.

L'escadre appartient à l'Immediate Reaction Forces maritime de l'OTAN. Les marines canadienne, néerlandaise, allemande et américaine fournissent un navire en permanence. Les marines belge, italienne, danoise, norvégienne, polonaise, portugaise et espagnole complètent l'escadre chaque fois pour six mois.

L'opération Sea Guardian occupe une place prépondérante au sein des activités du SNMG1. L'escadre patrouille dans la Méditerranée afin de contrer le trafic d'armes et garantir la sécurité générale.

Les navires prennent, en outre, part à des exercices et opérations dans les eaux européennes ainsi que dans l'océan Atlantique. Le groupe évalue sans cesse les procédures tactiques et l'efficacité de l'OTAN.

Depuis la création du SNMG1 en 1967, plus de 660 navires et quelque 150.000 membres du personnel en ont fait partie. Le groupe parcourt chaque année environ 50.000 milles marins soit plus de deux fois le tour de la Terre.

articles récents

Retour du Godetia après six mois passés en opération

Le mercredi 12 décembre, l'A960 Godetia amarrait à Zeebruges. Ce navire de commandement et de soutien logistique revenait après six mois passés en opération.

Retour de la frégate Louise-Marie

Ce vendredi 30 novembre, la frégate F931 Louise-Marie rejoignait son port d'attache après cinq mois passés en opération.

Le ministre présente les opérations 2019

Le ministre de la Défense, chargé de la Fonction publique, Sander Loones, présentait les opérations planifiées pour l'année prochaine. La Belgique se concentrera une nouvelle fois sur l'engagement international et la lutte contre le terrorisme sur notre territoire comme à l'étranger.

La frégate F931 Louise Marie rejoint l’escadre OTAN SNMG1

Depuis le 20 octobre dernier, la frégate Louise-Marie fait partie de l’escadre OTAN SNMG1 (Standing NATO Maritime Group 1) qui est l'une des quatre escadres navales permanentes. Le navire participera à l'exercice OTAN Trident Juncture pendant les deux prochains mois avant de compléter son propre programme de formation. Il devrait rejoindre son port d'attache de Zeebruges le 30 novembre prochain.

Premier bilan pour le Godetia

Du 24 au 26 août derniers, le navire de commandement et de soutien logistique Godetia était amarré dans le port de Bergen en Norvège. Le bâtiment et son équipage achevaient ainsi le premier mois de leur participation de cinq mois au sein du Standing NATO Mine Counter Measures Group, l'escadre de lutte contre les mines SNMCMG1 de l'OTAN.

Pages