-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Opérations en Afghanistan

Afghanistan, Resolute Support mission

En Afghanistan, nos militaires participent à l'opération Resolute Support mission (RSM). Cette opération OTAN d'accompagnement, de conseils et d'entraînement des forces de sécurité afghanes aux niveaux national et institutionnel (corps d'armée et quartier général de police équivalents) a débuté en 2015. Plusieurs dizaines de milliers de militaires des pays membres de l'OTAN et partenaires sont actuellement déployés sur le territoire afghan. Cette mission fait suite à la mission ISAF (International Security Assistance Force) qui s'est achevée le 28 décembre 2014.

En 2020, la Défense poursuivra sa participation à l'opération RSM tant au quartier général à Kaboul qu'à Masar-E-Sharif, en appui de notre partenaire privilégié allemand. L'engagement de la Belgique représenté par un détachement d'un peu plus de 100 militaires se décline comme suit :

  • Quelque 10 militaires seront affectés au quartier général de Resolute Support à Kaboul en tant que collaborateurs d'état-major pour des tâches de sécurité et de renseignement.
  • Environ 45 fonctions d'appui et d'instruction seront assurées par la Défense au Train, Advise, Assist Command – North (TAAC-N) à Masar-E-Sharif. L'Allemagne sera la nation-cadre de ce déploiement.
  • Un peloton de reconnaissance comprenant quelque 35 militaires poursuivra la mission de contrôle de la zone de sécurité à proximité de la base de Masar-E-Sharif.

articles récents

Quarantaine avant le départ pour l'Afghanistan

La pandémie de coronavirus tient le monde sous son emprise. Nos militaires en opération ne peuvent, eux non plus, échapper aux nombreuses mesures, édictées aussi bien par la Défense elle-même que par le pays dans lequel ils sont déployés.

Les tâches essentielles de la Défense réémergent en 2020

La Défense présentait ses opérations 2020 depuis la base aérienne de Kleine-Brogel. Une attention particulière était portée sur la mission Baltic Air Policing (BAP) qui mobilise actuellement seize F-16 belges. En outre, notre armée est principalement active sur son propre territoire, au Sahel, au Moyen-Orient et à la frontière orientale de l'Europe.

À quoi sert l’armée belge ?

Croiser des militaires armés dans ou à proximité de nos gares, stations de métro, aéroports et autres bâtiments publics ne nous surprend plus. Après les attentats perpétrés à l'aéroport de Zaventem et dans la station de métro Maelbeek, leur présence nous semble parfaitement justifiée. Mais que fait notre armée dans les pays baltes, en Afghanistan, au Mali, en Irak ou au Niger ?

Maintien de l’ordre en Afghanistan

Ensemble avec nos collègues des Pays-Bas, de la Croatie et de la Lettonie, notre police militaire belge (MP) veille à l’ordre au sein du camp Marmal situé à Mazar-e-Sharif, une ville au nord de l'Afghanistan. Les mêmes règles s'appliquent en effet à tous. Mark et son collègue letton Uldis patrouillent régulièrement dans la base.

Le Raven, double zéro sept de l’espace aérien

Patrouiller dans un environnement instable : une tâche que les militaires belges accomplissent quotidiennement dans la province afghane de Mazar-e-Sharif (MeS). Les véhicules blindés Dingo, un armement lourd ainsi qu’une solide dose de connaissances tactiques constituent autant de facteurs qui font toute la différence sur le terrain. Et grâce au Raven, un drone de haute technologie, l’espace aérien fait dorénavant partie de la zone d’observation des militaires sur place.

Pages