-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Operation Mali

Mission MINUSMA

MINUSMA (Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali) est une mission de paix des Nations Unies au Mali ayant pour objectifs de stabiliser le pays et d'accompagner le processus politique. La Défense est impliquée dans la MINUSMA depuis 2016.

Les objectifs de la mission onusienne sont :

  • Rétablir la stabilité dans le pays avec le gouvernement malien.
  • Surveiller la mise en œuvre des accords de cessez-le-feu et protéger la population locale contre les menaces directes.
  • Contribuer au processus de paix en soutenant, entre autres, la reconstruction de l'appareil politique dans tout le pays, par le désarmement et la réintégration des différents groupes armés et par l'introduction de patrouilles de sécurité mixtes.
  • Soutenir le déploiement du système de sécurité nationale en travaillant avec la police et la gendarmerie maliennes.

En 2020, la Défense poursuivra sa participation à la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali (MINUSMA) avec une contribution de :

  • Quelque cinq militaires au quartier général (Centre de renseignement) à Bamako.
  • Une dizaine de spécialistes (analystes et agents de terrain) au sein de l'unité allemande de renseignement, de surveillance et de reconnaissance (ISR) à Gao.
  • Quelque 55 militaires, faisant partie d'un peloton de multisenseurs au sein de la même unité allemande.

Mission EUTM

L'European Union Training Mission (EUTM) est une mission internationale d'entraînement de l'Union européenne qui a pour but de former l'armée malienne. Les militaires belges contribuent à l'entraînement et au conseil dans le domaine du commandement et du contrôle, de la logistique, du droit international humanitaire et de la protection des civils et des droits de l'homme.

En 2020, la Belgique soutiendra encore la mission européenne d'entraînement des forces armées maliennes (EUTM Mali) avec une quinzaine de militaires, l'accent étant mis sur la participation au pilier conseil de la mission. Dans ce contexte, un soutien ad hoc peut également être apporté au développement et à la poursuite de l'opérationnalisation de la Force Conjointe G5 Sahel (FCG5S).

Les deux détachements de Bamako (EUTM et MINUSMA) seront soutenus tout au long de l'année par un National Support Element (NSE) composé d'une quinzaine de militaires. Le Joint Support Detachment (JSD) à Gao comptera, quant à lui, quelque 25 militaires.

Afin de mieux comprendre la situation dans la région du Sahel au profit des détachements belges déployés dans la région mais aussi de stimuler et d'accroître l'échange d'informations, la Défense engagera trois militaires au quartier général de la Combined Joint Special Operation Task Force française à GAO pendant toute l'année 2020. Ce déploiement permettra également à notre département de mieux analyser les options visant un éventuel engagement au sein de l'opération française Barkhane.

articles récents

Mission accomplie pour les hélicoptères NH90 au Mali

Le 6 juillet dernier, un avion de transport Antonov 124 atterrissait à l’aéroport militaire de Beauvechain avec à son bord deux hélicoptères NH90 Caiman TTH. Les appareils belges, les équipages ainsi que le personnel au sol étaient opérationnels depuis début mars au Mali (Afrique de l'Ouest) dans le cadre de la MINUSMA, mission de paix de l'ONU.

La commission Défense et le MOD au Mali

Quelques membres de la commission Défense accompagnaient le ministre Steven Vandeput au Mali ces 5 et 6 juin 2018 afin de rencontrer les détachements belges. La presse était également conviée pour rendre compte du quotidien de la Défense au sein de la MINUSMA et de l'EUTM.

Les temps sont durs pour le Bataillon de Chasseurs à Cheval

Le Bataillon de Chasseurs à Cheval, cantonné à Heverlee, s'apprête à vivre une période opérationnelle intense. Voici ce qui ressortait de la conférence de presse donnée à Heverlee par du personnel de la division Opérations le mardi 10 avril dernier. Le lieutenant-colonel Bruno Van Loo, chef de corps du bataillon, y assistait.

Les Belges demeurent actifs à Bamako

Depuis le 1er février 2018, la Belgique ne dirige plus la mission de formation de l’Union européenne au Mali (EUTM). Néanmoins, sept Belges occupent encore divers postes d’état-major au sein du quartier général de Bamako. Ils participent également à des projets visant à rapprocher l'armée de la population.

Nos militaires mis à l'honneur

Le mercredi 28 mars, une cérémonie sera organisée sur la Grand-Place de Bruxelles afin d'honorer les militaires qui ont été actifs au cours des opérations. La Défense mettra ses troupes engagées sur notre territoire comme à l'étranger sous le feu des projecteurs.

Pages