-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Exercices

Exercices

Participer aux opérations à l’étranger ne se fait pas sans une bonne préparation. C’est pourquoi chaque militaire destiné à être envoyé sur un théâtre opérationnel s’entraîne durant une période variant de deux à six mois.

La réussite des Joint Individual Common Core Skills (J-ICCS) est  l’une des conditions sine qua none pour partir en opérations. Tout militaire doit en effet posséder certaines  compétences de base: premiers soins, sécurité militaire, connaissance du droit des conflits armés,  tir ou entrainement CBRN (Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire). S’ils sont intégrés au sein d’une autre nation,  les militaires belges sont également formés durant une à deux semaines en compagnie de leurs homologues étrangers.

En point d’orgue de la phase pré-mission, des exercices de grande envergure constituent une répétition générale avant le déploiement sur théâtre opérationnel. Ils permettent aux militaires d’approfondir leurs connaissances  et leur opérabilité en groupe. Selon la mission, les détachements suivent le Certification Exercise (CertEx), le Mission Rehearsal Exercise (MREx) ou encore le Serpentex. Il s’agit d’exercices de certification à grande échelle au cours desquels les militaires sont plongés dans des situations permettant de peaufiner les derniers réglages avant le départ. Si tout s’est bien déroulé, le détachement est alors certifié Misson ready

Aussi d’autres formations complètent la préparation: en accompagnement psychologique, physique, culture de la population locale dans la zone d’opération… Rien n’est laissé au hasard avant le départ de nos militaires pour des contrées lointaines.

articles récents

La composante terre prête pour Trident Juncture

Au cours de l'exercice Trident Juncture 2018, l'OTAN déploie environ 50 000 soldats en Scandinavie. Une grande partie d'entre eux sont des troupes terrestres, dont 130 militaires de la composante terrestre.

La dimension médicale de Trident Juncture

La Composante Médicale de la Défense participera à l'exercice Trident Juncture de l'OTAN à partir de la fin octobre. Une partie du détachement médical jouera un rôle dans l'exercice proprement dit. Une deuxième partie fournira un appui en cas de blessé réel lors de l'exercice.

Le SEDEE sur terre et en mer

L'exercice OTAN Northern Challenge, qui s’est déroulé du 18 au 28 septembre 2018 à proximité de Reykjavik, capitale de l’Islande a mis l’accent sur les engins explosifs improvisés (IED). C’est à l’aide de ces bombes artisanales que les terroristes font d'innombrables victimes. Non seulement sur terre, mais de plus en plus en mer.

Le 2e Wing Tactique participera à l’exercice Trident Juncture 18

Le 25 octobre, l’un des plus grands exercices organisés par l’OTAN depuis la chute de l’Union Soviétique débutera : Trident Juncture . Cinq F-16 et 86 soldats de la Composante Aérienne y participent.

Défi au septentrion pour le SEDEE

Chaque jour, des équipes du SEDEE déminent quelque part à la demande de la police. En Islande, l’exercice annuel de déminage Northern Challenge organisé par l'OTAN permet de peaufiner leur entrainement

Pages