-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Exercices

Exercices

Participer aux opérations à l’étranger ne se fait pas sans une bonne préparation. C’est pourquoi chaque militaire destiné à être envoyé sur un théâtre opérationnel s’entraîne durant une période variant de deux à six mois.

La réussite des Joint Individual Common Core Skills (J-ICCS) est  l’une des conditions sine qua none pour partir en opérations. Tout militaire doit en effet posséder certaines  compétences de base: premiers soins, sécurité militaire, connaissance du droit des conflits armés,  tir ou entrainement CBRN (Chimique, Biologique, Radiologique et Nucléaire). S’ils sont intégrés au sein d’une autre nation,  les militaires belges sont également formés durant une à deux semaines en compagnie de leurs homologues étrangers.

En point d’orgue de la phase pré-mission, des exercices de grande envergure constituent une répétition générale avant le déploiement sur théâtre opérationnel. Ils permettent aux militaires d’approfondir leurs connaissances  et leur opérabilité en groupe. Selon la mission, les détachements suivent le Certification Exercise (CertEx), le Mission Rehearsal Exercise (MREx) ou encore le Serpentex. Il s’agit d’exercices de certification à grande échelle au cours desquels les militaires sont plongés dans des situations permettant de peaufiner les derniers réglages avant le départ. Si tout s’est bien déroulé, le détachement est alors certifié Misson ready

Aussi d’autres formations complètent la préparation: en accompagnement psychologique, physique, culture de la population locale dans la zone d’opération… Rien n’est laissé au hasard avant le départ de nos militaires pour des contrées lointaines.

articles récents

Joint Warrior

Joint Warrior est l’exercice multinational organisé deux fois l’an par le Royaume-Uni. Les participants à l’exercice ont entraîné leurs tactiques et leurs compétences dans des situations de guerre complexes. Plus de 10 000 militaires de 13 pays différents participent à cette première édition de 2019. Parmi eux figurent plus de 700 militaires néerlandais et 88 belges.

Les laboratoires de la Défense organisent un exercice de catastrophe nucléaire

L’industrie nucléaire est bien implantée sur notre territoire et pas uniquement pour ce qui concerne la production d’énergie. L’industrie médicale et les instituts de recherche utilisent également des substances radioactives. Si l'impensable se produit, les services d'urgence doivent savoir comment réagir à un incident radiologique ou nucléaire.

Entraînements combinés du 1 Wing au sein de Dark Blade

La 13e édition de l'Helicopter Exercice Program (programme d'exercice pour hélicoptères) organisée par l'European Defence Agency (EDA) se déroule en République tchèque jusqu'au 1er juin prochain. En marge des entraînements internationaux, des opportunités permettant l'entraînement commun d'éléments d'une même nation sont saisies. Le 1 Wing et le Bataillon d'Artillerie auront ainsi exploité de telles possibilités.

Dark Blade 2019

L’exercice annuel Dark Blade, organisé cette fois en République tchèque du 13 mai au 1er juin, fait partie de l’Helicopter Exercice Program (HEP) de l’European Défence Agency (EDA). L’objectif de ce programme est l’entraînement conjoint et à grande échelle de la « capacité hélicoptère » des pays participants. Il inclut la conduite d’opérations héliportées ou d’opérations dans lesquelles l’hélicoptère joue un rôle crucial.

Travaux transfrontaliers de dépannage

Le 18 Bataillon Logistique effectue l'exercice de dépannage Rhino Recovery, organisé à Bourg-Léopold du 13 au 16 mai. L’initiative est menée par les collègues néerlandais de la 13 Herstelcompagnie d’Oirschot. Pour pouvoir facilement se débrouiller pendant les opérations, il est essentiel de maîtriser toutes sortes de rudiments à la perfection.

Pages