-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Etats baltes

Missions de l'OTAN dans les pays baltes

Début septembre 2014, les États membres de l'OTAN approuvaient le Readiness Action Plan au sommet du pays de Galles en réponse à la position russe dans la crise ukrainienne. Ce plan comprend une série de mesures d'assurance et d'adaptation visant à consolider l'attitude dissuasive ainsi que la défense collective de l'OTAN.

Pour éviter que le conflit ne prenne de l'ampleur, les États membres de l'OTAN adoptent une position défensive ferme et unie. Ils espèrent ainsi que la Russie sera moins présomptueuse, de sorte que l'inquiétude régnant en Europe de l'Est s'atténue et qu'une éventuelle escalade n'occultera plus l'activité économique.

En tant qu'allié OTAN de la première heure, la Défense belge est un partenaire fiable qui apporte une contribution dans divers domaines.

Sur terre

Dans les pays baltes et en Pologne, l'OTAN assure une présence permanente grâce à quatre groupements tactiques internationaux. Depuis 2017, la Belgique participe à la mission enhanced Forward Presence (eFP).

En 2019, notre pays enverra deux détachements de quelque 250 militaires chacun. Pendant le premier semestre, une compagnie manœuvre renforcera le groupement tactique britannique (Battle group) en Estonie. Au cours du semestre suivant, une autre travaillera au sein du groupement tactique allemand en Lituanie. Ces deux périodes verront également un certain nombre de spécialistes militaires servir de renforts aux membres de ces groupements tactiques.

Dans les airs

Des F-16 belges surveillent régulièrement l'espace aérien de la Baltique au cours de la mission Baltic Air Policing de l'OTAN. Depuis le début de cette opération, la Belgique a exécuté huit missions de quatre mois.

Fin 2019, quatre F-16 belges partiront avec leurs détachements logistiques en Lituanie. Ils y surveilleront l'espace aérien de la Baltique en procédant à des interventions et à des interceptions rapides comme dans notre pays.

Sur mer

En 2019, un chasseur de mines belge composé de 45 membres du personnel militaire participera à la flotte permanente et rapidement engageable de contrôle des mines de l'OTAN : le Standing NATO Mine Countermeasures Group. Au cours de ce type de mission, l'accent est mis sur le contrôle des mines en mer du Nord, dans la mer Baltique et dans l'océan Atlantique.

La frégate Léopold I engagera, d'août à décembre, 175 militaires au sein de la flotte d'escorte permanente rapidement engageable du Standing NATO Maritime Group. De cette manière, le personnel pourra peaufiner son expertise de la guerre maritime. Pour soutenir ces opérations, quatre officiers d'état-major travailleront au sein de la chaîne de commandement maritime de l'OTAN tout au long de l'année.

articles récents

Prévention du risque sanitaire vétérinaire

Pour prévenir tout risque d’importation de virus indigènes sur notre territoire, le service vétérinaire de la Défense intervient systématiquement avant que le matériel ne soit redéployé chez nous. Actuellement, une équipe s’affaire autour des équipements et véhicules restés au camp de base du détachement eFP 19-01 à Tapa (Estonie).

Le chasseur de mines Bellis actif durant Open Spirit

Le Standing NATO Mine Countermeasures Group 1 (SNMCMG 1) vient de rejoindre plusieurs navires de lutte contre les mines de divers pays à Klaipėda en Lituanie. Ceci dans le cadre de l’opération de déminage Open Spirit qui se déroulait du 3 au 16 mai au large de la Lituanie et de la Lettonie.

Belle fin de mission pour notre détachement en Estonie

Du 3 au 11 mai 2019, le détachement belge enhanced Forward Presence (eFP) 19-01 faisait preuve de détermination dans le cadre de l'exercice annuel Spring Storm de l'OTAN organisé en Estonie.

Visite de l’ambassadeur américain en Estonie

Le mercredi 10 avril dernier, nos militaires en Estonie recevaient les visites du général-major Johan Peeters, chef du département Opérations & Entraînement, et de l'ambassadeur américain Ronald J. Gidwitz.

Le roi rend visite aux troupes en Estonie

Le 2 avril dernier, le roi rendait visite aux troupes belges en Estonie. Quelque 260 militaires belges, dont la plupart provient du Bataillon de Chasseurs Ardennais, participent à l'opération enhanced Forward Presence de l'OTAN depuis la mi-janvier. Sous commandement britannique et avec la 1ère Brigade d'infanterie estonienne, ils forment un groupement tactique visant à renforcer la frontière orientale de l'OTAN.

Pages