-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

La Défense travaille sur l'avenir énergétique

La Défense travaille sur l'avenir énergétique

Des chercheurs de l’École Royale Militaire (ERM) ont obtenu un important projet dans le cadre du Fonds de Transition Énergetique. La nouvelle méthode de chauffage pour laquelle l’ERM a récemment reçu un grand prix international, sera pour la première fois appliquée au Stellarateur Européen W7-X et représente un grand pas en avant dans l’effort vers une société sans CO2.

Le Stellarateur Européen W7-X est, aux côtés du International Thermonuclear Experimental Reactor (ITER), la plus importante expérience européenne faisant partie du “Roadmap for Fusion Electricity” mis en place par l’Union Européenne. Avec ce projet la Belgique apporte une contribution d’envergure mondiale, comme l’expliquent le Prof. M. Van Schoor et le Dr. J. Ongena: « ceci nous permet de construire un système de chauffage pour le Stellarateur Européen W7-X, la machine la plus grande et la plus avancée de son type, construite par l’Institut Max-Planck (Allemagne) ».

La recherche réalisée à l’ERM est consacrée au chauffage d’un plasma d’hydrogène au moyen d’ondes radio. Une fois les 100 millions de degrés atteints, les noyaux fusionnent, produisant ainsi de l’hélium et libérant une énorme quantité d’énergie et, par conséquent, une énorme quantité d’électricité pauvre en carbone.

L’École Royale Militaire mène la recherche belge en fusion, avec l’implication du Centre d'étude de l'énergie nucléaire (SCK CEN), et des universités KUL, ULB, UCL et UGent.