-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Autres opérations

Autres opérations

La Défense exécute ses missions par l'engagement de militaires partout dans le monde afin d'assurer la sécurité de la population, d'améliorer les relations avec d'autres pays ou de former des forces armées étrangères. Si certains déploiements sont de faible envergure et de faible visibilité, ils sont tout aussi importants. Aperçu des déploiements en 2020.

Algérie

À la demande du département des Affaires étrangères, la Défense reprendra en 2020 la coopération militaire bilatérale en appui de la sécurité régionale. Cela signifie qu'elle vise à :

  • Réaliser l'échange d'expertise dans le domaine des opérations spéciales avec trois militaires pendant une semaine.
  • Mettre en place un échange similaire dans le domaine de l'aviation avec deux spécialistes pendant une semaine.

Bénin

En 2020, la Défense prévoit les activités suivantes au Bénin dans un cadre multilatéral :

  • Appui au développement du projet de sécurité européenne dans le nord du Bénin, consistant en la mise en place d'une capacité de contrôle des frontières fluviales. À cette fin, un contingent de 15 militaires sera déployé pour une période initiale de 10 semaines.

Dans le cadre de la campagne Maritime Capacity Building avec le Bénin, les activités bilatérales suivantes seront prévues en 2020 :

  • Poursuite de la certification des équipages de la capacité d'intervention rapide du Bénin (avec environ huit militaires pour deux périodes de deux semaines chacune).
  • Encadrement des instructeurs en techniques d'embarquement d'une unité navale béninoise de fusiliers (avec environ cinq militaires pour deux périodes de deux semaines chacune).

Jordanie

La Défense prévoit d'appuyer le développement de capacités spécifiques à la Jordanie en 2020. À cet effet et à la demande de la Jordanie, la Belgique souhaite envoyer deux instructeurs durant huit semaines afin de soutenir le développement de la capacité Joint Targeting Air Coordination (JTAC) jordanienne.

OTAN

enhanced Forward Presence (eFP)

Engagement d'un spécialiste en communication stratégique pour toute une année au sein du Battle Group allemand.

Defence Capacity Building (DCB)

Avec trois militaires par an en moyenne sur le flanc oriental de l'Alliance. Ce programme de l'OTAN est orienté vers la « projection de la stabilité aux frontières » de l'Alliance par l'apport d'un soutien militaire aux pays sélectionnés par le conseil de l'OTAN (Géorgie, Ukraine, ...).

AWACS (Airborne Warning and Control System)

Le personnel AWACS belge continuera de participer à l'opération de l'OTAN en Méditerranée (à raison de deux militaires pendant 25 jours) et des mesures d'assurance de l'OTAN au profit de la Turquie – Tailored Assurance Measures - Turkey (TAM-T).

Région du Sahel

La Défense belge, en étroite coopération avec la France, s'est également engagée dans le déploiement d'instructeurs dans le cadre des Écoles Nationales à Vocation Régionale (ENVR) de Mauritanie, du Burkina Faso, du Niger, du Mali, du Bénin, de Côte d'Ivoire et du Congo Brazzaville et d'initiatives similaires dans la région au sens large. Ces formations se traduisent par la présence d'une moyenne de trois instructeurs tout au long de l'année. De cette manière, la Défense contribue ainsi activement au développement durable des capacités militaires des pays concernés.

En 2020, la Défense continuera de dispenser des cours sur le déminage et la gestion des munitions au Centre de Perfectionnement aux Actions post-conflictuelles de Déminage et de Dépollution (CPADD) pendant cinq périodes de six semaines chacune, chacune avec un militaire. Ce centre est devenu un centre régional d'expertise en déminage où sont formés des stagiaires du Sahel et d'Afrique centrale et où l'effort belge est apprécié et atteint un large public.

Comme pour le Niger, la Défense prévoit d'accroître la capacité opérationnelle et l'efficacité des forces armées burkinabè en continuant d'aider le Burkina Faso à remettre en état un centre de formation commando et à en faire un centre de perfectionnement régional au Pô. À cette fin, 10 militaires seront à nouveau déployés (pour 10 semaines) pour la réhabilitation du site de formation et pour la formation continue des instructeurs burkinabé. Le cas échéant, il peut être envisagé de poursuivre une partie de cette formation en Belgique.

En outre, la Défense prévoit de fournir une assistance militaire à la Mauritanie sous la forme d'une mission d'instruction limitée qui nécessitera le déploiement de quelque 25 militaires pour une période de deux semaines. Cette mission FLINTLOCK se déroulera sous la direction de l'USAFRICOM, en collaboration avec d'autres partenaires (tels que les États-Unis, la France, l'Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni). Les activités préparatoires se dérouleront au Niger.

Tunisie

En Afrique du Nord, la Tunisie est de plus en plus confrontée à une menace terroriste interne sérieuse. Il est donc proposé de continuer d'aider la Tunisie dans sa lutte contre le terrorisme dans un cadre bilatéral. Sur la base de l'évaluation des activités 2019, et en étroite concertation avec la Tunisie, la Défense propose d'offrir une assistance militaire dans le cadre des activités suivantes qui se dérouleront dans le pays hôte :

La poursuite du développement d'une formation dans le domaine médical du Tactical Combat Casualty Care avec environ deux militaires pendant trois semaines et en dispensant une formation en santé mentale (Mental Health Training) avec deux militaires pendant une semaine.

  • Entraînement des tireurs d'élite tunisiens avec sept militaires pendant environ sept semaines.
  • Formation d'instructeurs tunisiens aux techniques de tir de combat avec environ quatre militaires pendant quatre semaines.
  • L'exécution d'une activité d'entraînement avec une unité tunisienne de commandos de marine avec environ quatre militaires pendant une semaine.
  • La formation de spécialistes tunisiens dans le domaine du Military Dog Handling qui nécessite un déploiement de deux militaires pendant deux semaines.
  • L'échange d'expertise dans le domaine Air Mobile Protection avec quatre militaires pendant deux semaines.
  • La mise à disposition de l'expertise belge lors d'un exercice naval en Tunisie avec la participation d'un BEL Offr Marine pendant deux semaines.
  • La formation de la Police Militaire tunisienne dans le domaine de la sécurité avec cinq militaires pendant six semaines.
  • Le soutien à la capacité de plongée tunisienne avec 10 instructeurs pendant deux semaines et accroître leurs connaissances dans le domaine médical hyperbare avec quatre spécialistes pendant une semaine.

Zambie

La Belgique met en place une coopération militaire avec la Zambie, partenaire important dans la région, en mettant à disposition quatre instructeurs pendant une semaine pour soutenir les unités zambiennes déployées dans le cadre des Nations Unies.

articles récents

Business as (un)usual : les opérations de la Défense

Le coronavirus domine actuellement l'actualité mondiale. Le mode de vie habituel a été fortement ébranlé, ce qui aura des conséquences sur le long terme. La Défense s'adapte également à la situation actuelle, ce qui ne signifie pas que ses missions soient compromises.

La Défense honore ses missions sur tous les fronts

En ces temps de crise sanitaire mondiale, la Défense poursuit ses missions. Aux opérations extérieures et à celles en cours sur le territoire s'ajoute le soutien à la nation durant la crise du Covid-19.

Journée des Vétérans : la Belgique se souvient

Le 7 avril est la date à laquelle la Défense commémore chaque année, à l’occasion de la Journée des Vétérans, les Belges tombés depuis 1945. Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, 252 militaires belges sont décédés dans des opérations de maintien de la paix.

Rencontre bilatérale entre forces armées belges et tunisiennes

La 7e Commission Militaire Mixte (COMIX) entre les forces armées belges et tunisiennes était organisée à Evere du 10 au 13 février 2020. Ces réunions annuelles sont l'occasion pour les deux pays de mettre en exergue leur amitié et leur coopération dans des domaines variés.

De Bruxelles à Maradi : une prouesse logistique

Plus de 70 militaires belges sont engagés au Niger dans le cadre de l'opération New Nero depuis fin août dernier. À la périphérie de la ville de Maradi, le personnel technique de la Défense a fait un travail considérable pour développer un cantonnement destiné au détachement belge.

Pages