-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Tout mettre sur de bons rails

Tout mettre sur de bons rails

 

Le Movement Control Group (MCG en langage courant) coordonne et contrôle tous les mouvements du personnel et du matériel militaire par voies routière, ferrée et navigable, mais également lors d'opérations navales ou aéroportuaires sur le territoire national et à l'étranger. Le MCG compte une dizaine de militaires de réserve qui permettent aux mouvements militaires d'être mis sur de « bons rails ». Parmi eux, l'adjudant-chef Werner Roelandt et l'adjudant Eddy Vanden Abeele. Ceux qui déclarent qu'un job civil est incompatible avec le statut de militaire de réserve se trompent. Petit tour d’horizon...

« Dans ma vie quotidienne, je travaille pour une société de transport à Heist-op-den-Berg » explique l'adjudant Eddy Vanden Abeele. « Je suis coordinateur de tous les transferts de la Région wallonne. Notre société est spécialisée dans le transport exceptionnel. Quotidiennement, nos camions, semi-remorques et camions ouverts sillonnent l'Europe. J'ai une bonne expérience du monde du transport. Planifier, coordonner et contrôler les transports sont dans mes cordes. C'est pourquoi je peux m'épanouir totalement au sein du MCG. Après 1993, j’ai quitté le cadre actif. J'ai été repris automatiquement dans la réserve et désigné au 14e Bataillon d'Artillerie. Je me suis retrouvé ensuite comme magasinier auprès du Centre de Distribution des Pièces de rechange de Berlaar. Ma demande d’être plus actif dans une unité opérationnelle aura débouché sur mon transfert au MCG. Mes fonctions d’officier Rail Transport et movement control (RTO/MovCon) me vont d'ailleurs comme un gant. »

En connaissance de cause
« Nous contrôlons les mouvements routiers » ajoute l'adjudant-chef Werner Roelandt. « Une de nos spécialités au sein de l'unité est de suivre la progression des colonnes et de s'assurer que tout se déroule dans les délais et selon les schémas de mouvement prévus. Cela exige un contact permanent avec différentes instances telles que nos MP, la police locale et les unités concernées. Issu des militaires de réserve de la levée 1987, j'ai d’abord intégré un régiment de Ligne dépendant de l'état-major de la province de Flandre-Orientale. En tant que civil à la Société de Transport en Commun flamande ‘De Lijn’, les services de la Direction de la Réserve Nationale m'ont transféré au MCG. »

Engagés en temps et en heure
« Il est impératif pour les militaires de réserve d'être avertis à temps des activités de l'unité », confie l'adjudant Eddy Vanden Abeele. « Nous faisons en sorte de nous libérer le plus facilement possible de nos obligations pour participer aux missions ou exercices prévus. Néanmoins, je peux faire preuve de flexibilité et me libérer facilement pour quelques jours. »

« Nous nous sommes bien intégrés » rajoute l'adjudant-chef Werner Roelandt. « Nous formons une grande famille. L'ambiance est parfaite et le cadre actif nous apprécie. Les activités sont très diversifiées. La possibilité d'être actif à l'étranger est une formidable plus-value et procure d’énormes satisfactions. La collaboration avec le cadre est excellente. Nous nous sentons comme des poissons dans l’eau et très concernés par les événements de l'unité. »

Sur un pied d'égalité
Le major Christophe Bruyère, chef de corps du MCG, souligne que les militaires de réserve sont très motivés. « Nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour les intégrer de façon optimale. Durant leur engagement, nous ne faisons aucune distinction entre eux et le cadre actif. Leur expertise et leur expérience sont parfaitement louables et plus que bienvenues. »