-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Sodexo reprend une partie des activités du camp d'Elsenborn

Sodexo reprend une partie des activités du camp d'Elsenborn

 

En période transitoire depuis plusieurs mois, l'externalisation d'une grande partie des activités du camp d'Elsenborn (catering, entretien des terrains et des stands de tir, logements) est pleinement opérationnelle depuis mi-aout.

Le but ? Pallier le futur départ à la retraite d'un grand nombre de militaires d'ici quelques années et ainsi dédier les nouvelles recrues aux missions spécifiquement militaires.

Les militaires qui occupaient des fonctions désormais exercées par des civils employés par Sodexo ont été reclassés de façon concertée et selon leurs compétences.

Une collaboration fructueuse

Le colonel Geert Bouchez, responsable de la coordination des projets d'outsourcing, souligne l'efficacité de ce nouveau mode de fonctionnement. En effet, cet unique contrat, conclu sur 10 ans avec la firme Sodexo, permet de garantir le fonctionnement du camp tout en réalisant des économies de temps mais aussi d'argent. Celles-ci sont estimées à 10% pour un coût annuel de 5 millions d'euros.

Du côté de chez Sodexo, on s'enthousiasme face à cette nouvelle collaboration qui constitue un beau challenge en raison des spécificités du camp (localisation, fonctionnement, conditions météorologiques). La firme a été attentive à engager une majorité de travailleurs locaux, flexibles et polyvalents, ainsi qu'à mettre en place des partenariats avec des entreprises locales.

Le lieutenant-colonel de Condé, qui remettait ce 3 octobre le commandement du camp au Major Thunus, a exprimé quant à lui sa grande satisfaction quant à ce nouveau mode de fonctionnement.

Ce nouveau partenariat avec Sodexo permettra d'augmenter le confort et la qualité des services au sein du camp fréquenté par 98 000 personnes par an. De plus, le détachement militaire du camp pourra renouer avec des activités qu'il n'était plus en mesure d'organiser comme la marche du camp et l'Elsenborn trophy.

Que reste-t-il de militaire à Elsenborn ?

Après l'arrivée de Sodexo, il reste 49 fonctions militaires (145 auparavant) au sein du camp. Les 35 premiers militaires travaillent soit dans le mini état-major, soit dans le détachement opérationnel chargé entre autres de veiller à la sécurité des tirs, ou encore dans le location office, chargé du suivi du contrat de gestion établi avec Sodexo.

Des antennes du 4 Bataillon Logistique et du 3 Élément Médical d'Intervention de Marche-en-Famenne ainsi que des démineurs (Explosive Ordnance Disposal, EOD) demeurent dans le camp et sont au nombre de 14.

Le camp restera dédié à la formation et à l'entraînement des militaires et des personnels des différents services de sécurité (police, douanes) des pays alliés et partenaires.

L'externalisation ? Une démarche progressive

Plusieurs autres sites de la Défense bénéficient déjà d'une externalisation de certains de leurs services comme le restaurant de l'École Royale Militaire (ERM), le gardiennage à Heverlee, l'ERM et Rocourt ... En 2021, d'autres sites devraient également en bénéficier (Meerdaal, Saffraanberg, Bertrix ...).