-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Polices militaires et fédérales s’entraînent main dans la main

Polices militaires et fédérales s’entraînent main dans la main

 

Pour la première fois, policiers militaires et fédéraux s'entraînent avec leurs chiens pour faire appliquer la loi.

Après une soirée, certains jeunes refusent de quitter une boîte de nuit lorsqu’elle ferme. Son manager se sent obligé d'appeler la police. Un jeu de chat et de la souris s’engage jusqu'à ce que les chiens policiers interviennent...

Dans une petite école de Bourg-Léopold dans le Limbourg, un toxicomane armé parvient à investir l'établissement. Il recherche la pharmacie de l'école et se cache dans le bâtiment. Le gardien en informe la police.

Fort heureusement, les situations décrites ci-dessus ne constituent que quelques scénarios d’exercice qu’appliquent les maîtres-chiens Stefan, Hans et Niels. Ils suivent un cours interdépartemental « chien de police ». « Un cours de six mois auquel participe la police militaire (MP) pour la première fois de son histoire », explique Stefan, maître-chien à l'Unité Cynologique Interforces (UCI). Cette dernière fait partie du Centre de Compétence de notre Composante Air.

« À la fin du cours, et après avoir réussi l'examen, les policiers militaires se voient décerner leur certificat de formation », poursuit Niels, spécialiste des chenils et inspecteur à la Police fédérale. « Pour les MP, cette formation leur garantit de pouvoir assumer un plus large éventail de missions lors d'opérations et exercices nationaux et internationaux », poursuit Stefan. « Les avantages de cette formation commune sont l’apprentissage mutuel et l’échange de nos expériences », conclut Hans.

Au total, huit policiers militaires suivront cette formation. Les huit équipes canines MP seront dispersées au sein des casernes de Bourg-Léopold, de Lombardsijde et de Marche-en-Famenne.