-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Les Chasseurs Ardennais s’exercent pas comme tous les jours

Les Chasseurs Ardennais s’exercent pas comme tous les jours

 

La vie au Bataillon des Chasseurs Ardennais a repris après la crise du Covid-A9. Au programme : dropping en hélicoptère, infiltration et bivouac clandestin dans la région de La Roche. Etre opérationnel reste une priorité au sein des unités de la Composante Terre.

Du 29 juin au 1 juillet, la 3e Compagnie du Bataillon Chasseurs Ardennais exécute un exercice de 48 heures permettant d’entrainer les chasseurs aux activités offensives.

Trois hélicoptères NH-90 ont transporté plusieurs pelotons vers une zone de rassemblement non loin de la zone de dépôt de Ronchamps. À l’aube du 1 juillet, l’assaut a été lancé. Une infiltration et un bivouac clandestin sont nécessaires avant de pouvoir s’emparer de l’objectif.  Parallèlement, la 3e Compagnie du Bataillon Chasseurs Ardennais doit réaliser des patrouilles de reconnaissance afin de récolter un maximum de renseignements sur son adversaire.

Une fois l’objectif atteint le jour J, la 3e Compagnie rejoint son unité. Au quotidien, l’entrainement fonctionnel et la mise en condition sont de mises. Ce type d’exercice permet non seulement d’approfondir certaines méthodes de travail mais aussi d’enrichir la cohésion au sein du groupe. Une étape nécessaire avant l’engagement du Bataillon Chasseurs Ardennais au mois d’aout dans les rues de Bruxelles pour l’opération Vigilant Guardian.