-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Fin du commandement belge de la mission européenne d’entraînement au Mali

Fin du commandement belge de la mission européenne d’entraînement au Mali

 

La Belgique transférait le commandement de la mission européenne d’entraînement au Mali (EUTM Mali) à l’Espagne le 31 janvier dernier. Le général de brigade Bart Laurent, chef de cette mission sortant, remettait son commandement au général de brigade espagnol Enrique Millán Martínez, lors d'une cérémonie organisée dans la capitale malienne de Bamako.

L'EUTM Mali, sous commandement belge depuis le 3 juillet 2016, l’aura été pendant 19 mois. Au cours de cette période, trois généraux belges auront dirigé cette mission avec succès. Du 3 juillet au 19 décembre 2016, l'EUTM Mali était sous le commandement du général de brigade Eric Harvent. Le général-major Peter Devogelaere le remettait, quant à lui, le 12 juillet 2017 au général de brigade Bart Laurent, commandant de la mission d'entraînement jusqu’au 31 janvier 2018.

Avec cette passation, le commandement belge ainsi que la plus importante mission de la Composante Terre à l’étranger prenaient fin. L'engagement significatif de la Belgique ne fait pas que mettre en évidence sa forte implication dans des opérations sous la bannière européenne. Il témoigne également de son intérêt pour la stabilité dans la région du Sahel.

Cette mission d’entraînement peut avancer des chiffres impressionnants : depuis le début du premier mandat en 2013, les instructeurs européens auront formé 11 500 soldats maliens, soit un tiers des forces armées maliennes. Après la formation, ceux-ci sont à même de transmettre leurs connaissances à leurs collègues. En d'autres termes, la Défense peut se targuer d’une mission très réussie.

La cérémonie était rehaussée par la présence du ministre de la Défense Steven Vandeput et par celles du vice-chef de la Défense, le vice-amiral Michel Hofman, du ministre espagnol de la Défense, Maria Dolorès de Cospedal, et de plusieurs autorités maliennes.