-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Dynamic Mariner ouvre les voies navigables

Dynamic Mariner ouvre les voies navigables

 

Au sud de l'Espagne, dans la baie de Cadix, la frégate Leopold 1 a participé à l'exercice Dynamic Mariner de l'OTAN. « Nous retournons à notre cœur de métier, celui de la guerre high end warfare », déclare le capitaine de frégate Frederik Van de Kerckhove.

Depuis le début du mois d’août, le Léopold I fait partie du groupe naval permanent OTAN 1 (SNMG1), une des quatre flottes de l’OTAN toujours disponibles en cas de crise en mer.

En 2020, l'Espagne occupera le siège du commandement des forces maritimes de l'OTAN au sein de la Force de Réaction de l'OTAN (NATO Response Force). Il n’est donc pas surprenant que Dynamic Mariner se déroule dans le golfe de Cadix, juste dans le détroit de Gibraltar. L'exercice est en soi une forme d'examen pour le personnel espagnol, qui veut se certifier pour ce commandement.

Au cours de cette simulation de commandement, l'exercice suit un scénario basé sur la situation en mer Baltique. « L’OTAN montre par ceci l'importance qu'elle attache à cette région », déclare le commandant de la frégate. « Le détroit de Gibraltar offre également un environnement unique pour l’entraîner à de tels scénarios. C’est ainsi que nous affinons le cœur de métier de l’OTAN : maintenir ouvertes les voies navigables des lignes de communication maritimes. »

Dynamic Mariner se déroule tel un exercice classique. « Au cours de la première semaine, les participants aux groupes d’entraînement vérifient leurs forces et leurs faiblesses en fonction des manœuvres prévues. La deuxième semaine, ils se concentrent davantage sur l'aspect tactique: réagir aux incidents lorsqu'ils surviennent », poursuit le commandant.

« Nous nous concentrons sur la guerre high end warfare, pour être prêt dans le cas d’opération dites article 5. » Cet article du traité signifie qu'en cas d'attaque contre l'un des États membres de l'OTAN, les autres pays de l’alliance interviennent contre l'agresseur. « Ce sont des opérations qui se déroulent généralement dans la phase la plus haute du spectre de la violence. La volonté de la plupart des États membres de l'OTAN est de mettre l’accent sur cette phase des conflits. Après dix ans de lutte contre le piratage dans l’océan Indien, nous retrouvons notre cœur de métier », conclut le capitaine de frégate.

L’exercice Dynamic Mariner se clôture le 19 octobre lors de la rentrée de la flotte dans le golfe de Cadix. Le Léopold 1 restera avec l'escadre SNMG 1 jusqu’au début du mois de novembre.