-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Diversité : un vent nouveau souffle sur la Défense

Diversité : un vent nouveau souffle sur la Défense

 

« Le fait que tous les membres du personnel se sentent bien à la Défense est la chose la plus importante. » C'est avec ces mots que le chef de la Défense, le général Marc Compernol, ouvrait la conférence ayant trait à 15 années d'une politique de diversité à la Défense. Le 4 décembre dernier, plusieurs hauts responsables de ce département se réunissaient au quartier général d'Evere pour dresser un bilan intermédiaire et porter un regard sur l'avenir.

Après la récente discussion sur les quotas sur les lieux de travail, cette conférence tombait à point nommé. Des thèmes tels que le genre, le handicap, l'identité culturelle et l'orientation sexuelle servaient de fil rouge tout au long de la matinée. Certains conférenciers évoquaient ces thèmes afin de donner des idées aux responsables dans le but de dégager de nouvelles pistes pour l'avenir.

Michèle Mees du Centre for Balanced Leadership présentait sa vision d'une organisation inclusive et équilibrée. « Dans une entreprise où le leadership est équilibré, nous notons un engagement accru », déclarait-elle. « Cela renforce la cohésion au sein d'une telle organisation. » Une évidence pour la Défense où la cohésion et le leadership figurent en tête de liste des valeurs fondamentales.

Houssein Bouhkriss, consultant en gestion de la diversité, évoquait les possibilités d'attirer des jeunes issus de l'immigration à la Défense. Quel regard portent ces jeunes sur les personnes qui portent un uniforme ? « Les troubles et les émeutes de 1991 dans la commune de Forest jouent toujours partiellement un rôle », estimait-il. Les blessures des affrontements entre les forces de police à majorité blanche et la jeunesse immigrée ne sont pas encore cicatrisées. « Il faut du courage pour s'assimiler à un citoyen belge. Un travail en uniforme n'est pas toujours facilement acceptable. »

L'adjudant-chef Freddy Van Eeckhout, de la cellule Diversité, expliquait également ce qu'est la Belgian Defence Rainbow Community. Cette association sans but lucratif (asbl) souhaite être un facteur d'émancipation pour les membres de la Défense qui sont LGBTQI : lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres, queer ou intersexués. « Je préfère parler d'une politique SoGi ou OsIg (orientation sexuelle et identité du genre) », clarifiait Van Eeckhout, « car elle va beaucoup plus loin. Cette asbl travaille pour soutenir l'individu. Il ou elle doit, en effet, ressentir un certain respect et de la compréhension sur son lieu de travail. »

Au terme de la conférence, la Défense décernait encore le dixième Diversity Award. Ce prix récompense des organisations ou personnes engagées dans des thématiques liées à la diversité. Cette année, c'est le sergent Lore Nijst du Wing Météo qui se voyait récompensée. Elle a conçu un tout nouveau logo pour le nouveau réseau Gender In Motion.