-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Catastrophes à Deinze

Catastrophes à Deinze
 

Plusieurs désastres secouaient les habitants de Deinze la semaine dernière. Les lundi 26 et mardi 27 novembre, ceux-ci étaient, en effet, confrontés à des inondations. Le mercredi 28, un avion militaire se crashait dans un champ voisin et le jeudi 29, une école était la proie des flammes. Ces nombreuses calamités, fort heureusement fictives, faisaient partie de l’exercice catastrophe de grande ampleur Donza Response, organisé par le 11 Bataillon Génie de Burcht.

« Nous organisons un exercice interdépartemental à Deinze pendant toute la semaine », expliquait le lieutenant-colonel Yves De Neve, commandant du 11 Bataillon Génie. « Interdépartemental signifie que, pendant cet exercice, nous travaillons en étroite collaboration avec d'autres départements tels que la protection civile, les pompiers, la police et la Croix-Rouge. »

Quelque 250 militaires participaient à l'exercice dont une majorité provenait du 11 Bataillon Génie. Cette semaine de catastrophes à Deinze incluait d’autres acteurs importants dont le commandement de la province de Flandre-Orientale, les 1 et 4 Élément Médicaux d’Intervention, des hélicoptères Sea King et A109 du 1er Wing ainsi que des militaires de l’Air Safety Directorate.

Les scénarios n’étaient pas les seuls à jouer un rôle prépondérant au sein de Donza Response. Une attention particulière était accordée à la population locale et à la jeunesse. La Défense cherche, en effet, plus de 2 000 recrues pour 2019. Le 11 Bataillon Génie pourra en espérer une soixantaine. Selon le lieutenant-colonel De Neve, motiver les jeunes à la Défense servait également de fil rouge à cet exercice.

« Nous avons organisé une tournée dans différentes écoles de Deinze. Nous nous sommes déplacés avec les moyens de notre unité et ceux de la Composante Médicale. Nous avons ainsi présenté un véhicule blindé Piranha, un bateau à moteur Zodiac ainsi qu’une ambulance militaire puis avons fait une démonstration avec nos chiens détecteurs d’explosifs. Certains de mes collaborateurs auront également captivé les étudiants avec leurs expériences des opérations à l'étranger. »

En outre, de nombreux jeunes auront aussi assisté à des exercices d'évacuation et pratiqué le death ride installé par les troupes du génie à la maison communale. Ajoutons à cela que presque tous les jeunes scolarisés de Deinze auront probablement été en contact avec la Défense pour la première fois.