-A A +A

Autres informations et services officiels: www.belgium.be

Campagne d’instruction nautique hors du commun

Campagne d’instruction nautique hors du commun

 

Les navires amarrés dans la base navale de Zeebruges fourmillaient d’activités. La « campagne de printemps » de l’École nautique débutait, en effet, à bord de trois chasseurs de mines dans la matinée de ce mardi 12 mai.

Une trentaine d’élèves embarquaient avec leur équipement à bord des M916 Bellis, M917 Crocus et M921 Lobelia. Parmi eux, une dizaine de sous-officiers dont c’étaient une première avant de participer à une campagne quelque peu inhabituelle.

L’École nautique fait partie du Centre de compétence de la Marine.Ses campagnes ont normalement lieu trois fois par an, au printemps, en été et en hiver. Elles offrent également d’excellentes opportunités de visiter des ports étrangers.

D’ordinaire, leur durée est de trois semaines. Celle-ci aura lieu du 12 mai au 3 juin prochain. Durant ces campagnes d’écolage, bon nombre d’exercices variés sont organisés : de l’abandon du navire aux traditionnels exercices incendie, en passant par de la navigation, des avaries de barre, des sauvetages d’hommes à la mer ou encore des entraînements à l’ancrage.

Tout en respectant un programme d’exercices quotidiens très chargé, les bâtiments navigueront dans une zone s’étendant de Den Helder aux côtes britanniques en passant par nos eaux territoriales. Cela leur permettra de rejoindre rapidement leur base en cas de contamination par le covid-19. Et pour rendre l’expédition encore un peu plus particulière, aucune escale n’est planifiée à l’étranger.

Afin de se prémunir au mieux des risques de contamination, la Marine, aidée par la Composante Médicale, avaient échafaudé un « plan de bataille ». Le personnel des chasseurs de mines ainsi que les instructeurs et élèves de l’école avaient dû se soumettre à une enquête téléphonique 14 jours avant le début du voyage. Tous devaient ensuite rester confinés à domicile en attendant leur départ pour Zeebruges.

Cinq jours avant le jour J, chacun subissait une détection au covid-19. Le jour du départ, un nouveau contrôle médical organisé en présence du personnel du 14 Bataillon Médical avait lieu à l’infirmerie de la base navale.

Regardez la vidéo sur la page Facebook de la Marine.

#COVID19BELDEF